01 juin 2005

Hey Joe.

1 er Mars, manifestation anarchique anti démagogique contestataire lycéenne.

Tiens, parlons-en, de la manif.

Première constatation: il y a du monde. Premier reflexe, je cherche un flingue, prête à me buter, à défaut de trouver un Xanax, la vie est trop injuste, les réformes de l'éducation nationale aussi.
Deuxième constatation: ça gueule. Un peu trop fort. Et nottament, "OUI A NOTRE EDUCATION!". ça tombe bien, ces bestioles enragées qui ne savent pas pourquoi elles manifestent en ont bien besoin, de l'éducation. Surtout, (attention, là je vais vous étonner!), les wesh. Qui n'ont pas compris qu'une manif consistait à protester, et non à se croire à un concert de Rammstein (quoique, des wesh à Rammstein...), c'est à dire tenter de créer un pogo de 3000 personnes en pleine rue nationale.
Troisième constation: les manifs, ça sert à rien, à part secher un cours de maths soporifique. (et se faire lapider par la prof par la suite.), et jouer à la contestataire en herbe pendant quelques centaines de mètres.

En écoute: The Kills, Fuck The People.
Méandre du jour: Il était un ministre qui allait au marché...

Posté par irviine à 14:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Hey Joe.

Nouveau commentaire